Estime de soi.

L’estime de soi c’est ce que l’on pense de soi et elle repose sur 3 piliers interconnectés que sont la confiance en soi, la vision de soi et l’amour de soi.

L’estime de soi peut être haute ou basse, stable ou instable (degré de résistance). Elle est changeante, se construit, se déconstruit en fonction de nos parcours, de nos réussites et de nos échecs. Elle a besoin d’être rehaussée et protégée. Il n’existe pas une estime de soi mais plusieurs qui dépendent chacune d’un domaine distinct, professionnel, social, amoureux, qui sont interconnectées et qui peuvent prendre une dimension particulière en fonction de nos étapes de vie.

L’amour de soi :

C’est peut être le plus important des composés de l’estime de soi. Il dépend en grande partie de l’amour que nous avons reçu dès le plus jeune âge. C’est un amour sans condition de réussite, sans évaluation des performances. C’est écouter ses aspirations, ses besoins, se respecter

La vision de soi :

C’est l’évaluation que l’on se fait de nos qualité et défauts, des limites et du potentiel. La vision de soi est un atout pour chacun une force intérieure qui permet de résister, elle peut également nous desservir et nous amener à avoir par exemple un rôle de suiveur. Nous fabriquons notre vision de soi dès le plus jeune âge, en absorbant les visions, les attentes, les projets que notre entourage a de nous même. C’est croire ou ne pas croire en ses capacités et se projeter dans l’avenir.

La confiance en soi :

Elle s’applique principalement à nos actes, suis-je capable de faire ceci, ai-je les capacités de faire cela ? La aussi cela vient de l’enfance, c’est l’éducation que nous avons reçu qui la forge. Avons nous été récompensé, encouragé, persévérant, avons nous osé… Elle se transmet par l’exemple et par le discours. C’est agir avec ou sans crainte.

Niveau d’estime de soi.

Estime de soi basse :

Une estime de soi basse amène une personne à avoir des difficultés à se prendre en main, le doute l’assaille, l’esprit critique est brouillé. Ces personnes sont conscientes de ne pas bien se connaître. Elles tergiverse, ont peur de se tromper, de faire le mauvais choix. Elles ont des difficultés à se décider et préfèrent alors laisser faire leur entourage ou se laisser influencer. Elles ne profitent pas des bons moments car elles anticipent la fin de ces moments et pensent qu’après le beau temps vient la pluie. L’échec, les critiques, laissent plus de traces sur une personne à estime de soi basse.

Les sujets à basse estime de soi sont bien acceptés par les autres, tiennent compte des avis différents des leurs, prennent en compte les conseils. Elles respectent les autres et font preuves d’humilité et de modestie. Elles sont reconnues pour leur sensibilité leur empathie.

Estime de soi haute:

L’estime de soi haute semble favoriser le passage à l’acte. Plus persévérantes, les personnes dont l’estime de soi est élevée persistent dans leurs choix lorsqu’elles se sont investies mais elles peuvent faire preuve d’obstination et devenir alors suffisantes. Elles prennent des risque plus facilement.. Les personnes à haute estime de soi se sentent moins engagé par leurs actes. Elles pourront annuler un rendez vous qui les ennuis. Un sujet à haute estime de soi rebondira et en tirera une leçon, il filtrera les critiques désagréables.

Origine de l’estime de soi.

L’estime de soi se construit à chaque moment de sa vie. Dès 3 ou 4 ans l’enfant commence à donner de l’importance à sa sociabilité, qui est-il par rapport aux autres. Vers 6 ans les enfants commencent à essayer de se valoriser par rapport aux autres. C’est vers 8 ans que l’enfant accède à une représentation de lui même. Les domaines les plus importants pour les enfants dans la création de l’estime de soi sont :

L’aspect physique, les aptitudes sportives, la sociabilisation, la conformité comportementale, la scolarisation.

Conséquences négatives d’une basse estime de soi :

Quelques troubles peuvent découler d’une estime de soi défaillante. Les plus touchées sont les sujets qui ont des estimes de soi basses stables et hautes instables ;

  • Alcoolisme
  • Dépression
  • Complexe
  • Manque de confiance en soi
  • Tristesse
  • Difficulté à agir
  • Trouble sommeil
  • Trouble de l’appétit
  • Culpabilité
  • Trouble de la concentration
  • Trouble de la mémoire
  • Etats d’âmes
  • Timidité
  • Phobie sociale

Développer son estime de soi.

Toutes les occasions sont bonnes pour augmenter ou diminuer l’estime de soi. Une nouvelle rencontre, un nouveau travail, l’ascension sociale, tout contribue à la consolidation de l’estime de soi. L’estime de soi s’entretien, il faut s’entrainer en réussissant de petit chalenges au début puis de plus en plus importants.

Vous pouvez travailler sur plusieurs niveaux :

  • Se connaître
  • S’accepter
  • Etre honnête avec soi même
  • Agir
  • Faire taire le critique intérieur
  • Accepter l’échec
  • S’affirmer
  • Etre emphatique
  • S’appuyer sur le soutien social

Source : « l’estime de soi » Christophe André François Lelord, ed Odile Jacob

Par Hervé CAZAUX hypnologue et énergéticien sur Bayonne Anglet Biarritz

Consultez également les pages sur l’estime de soi.

Augmenter son estime de soi

Comment augmenter son estime de soi

Hervé CAZAUX / Hypnosebasque.fr/ Bayonne / Biarritz / Anglet

estime de soi biarritz