Arrêtez le Tabac avec l’hypnose

Le tout premier geste de prévention est d’arrêter le tabac.

Le tabac est la première cause de mortalité qui est évitable avec de 60.000 décès par an en France…

Les effets positifs de l’arrêt du tabac se font très rapidement sentir.

Une bouffée de cigarette contient plus 4 000 substances, dont plus de 40 sont reconnues cancérigènes.

Une cigarette contient :

  • tabac
  • nicotine
  • goudron
  • agents de saveur et de texture

La combustion du tabac, cigares et cigarettes, provoque la formation de très nombreuses substances toxiques.

Elle contient

  • des métaux lourds (cadmium, chrome, mercure, plomb,)
  • des gaz toxiques (ammoniac, monoxyde de carbone, oxyde d’azote, acide cyanhydrique,)

Les goudrons

C’est un mélange complexe qui se forme par la combustion du tabac. Ce sont eux principalement qui provoquent les cancers liés au tabagisme. Les goudrons contiennent en autre des hydrocarbures, comme le benzène et la plupart sont cancérigènes. Ils ont un effet nocif sur les muqueuses et les tissus.

La nicotine

Elle existe dans les feuilles de tabac et se transforme en particules en suspension dans la fumée. La dépendance à la nicotine s’installe dès les premières semaines de consommation, même pour une faible consommation de tabac.

Cette dépendance est double :

  • physique, symptôme de manque
  • psychique, sensations ressenties et à l’habitude

La nicotine affecte le système respiratoire et cardiovasculaire.

Les irritants

C’est un mélange d’éléments divers, qui se forment lors de la combustion, l’acétone, les phénols et l’acide cyanhydrique. Ces substances affectent donc la capacité de respiration en attaquant les muqueuses respiratoires et en altérant la protection des parois alvéolaires des poumons. Elles entraînent, associées aux goudrons, la toux et l’inflammation des bronches.

Le monoxyde de carbone

La combustion incomplète du carbone dans les cigarettes entraine la formation d’un gaz toxique. il se fixe sur les globules rouges à la place de l’oxygène d’ou la diminution du taux d’oxygène dans le sang. Les organes ainsi moins bien alimentés en oxygène ne peuvent travailler efficacement. En conséquence le rythme cardiaque et la pression artérielle augmentent. La capacité à l’effort diminue et les risques pour le coeur et les vaisseaux augmentent.

Les additifs

Certains additifs, substances ajoutées au tabac, en se consumant, dégagent d’autres composants potentiellement dangereux.

Certaines cigarettes, utilisent l’ammoniac pour faciliter l’inhalation de la fumée et l’absorption de la nicotine sans entrainer de toux. Ils contribuent à la dépendance. Des arômes, comme la vanille, permettent d’adapter le goût de la cigarette aux jeunes. Le cacao permettrait aussi de dilater les voies respiratoires pour favoriser l’absorption. Le génol et le menthol adoucissent et masquent l’irritation de la fumée.

Les cigarettes light ?

La cigarette « light » est presque identique à la cigarette classique. Des micropores au niveau du filtre, permettent à l’air de diluer la fumée. La proportion de goudrons et de nicotine inhalée, est alors réduite.

Ces effets sont mesurés par des machines à fumer utilisées pour tester les filtres. Ces dernières « fument » à un rythme et une puissance toujours constante. Une personne qui fume ne mesure pas le volume des bouffées qu’elle inspire. En revanche elle recherche d’une dose précise de nicotine. En passant à une cigarette « légère », elle a tendance, inconsciemment, à aspirer plus de fumée diluée. Les effets sont alors annulés.

Le tabagisme actif

Les risques ou effets indésirables du tabac à court terme :

  • altération de l’odorat, du goût et de l’haleine,
  • altération des cheveux et de la peau,
  • augmentation de la pression artérielle,
  • apport limité d’oxygène au cerveau et aux muscles, ayant pour conséquence étourdissements et maux de tête.

Les risques à moyen et longs termes.

Le tabac augmente les risques de cancers

Il est responsable de 85 % des cancers du poumon. L’importance du risque dépend du nombre d’années d’exposition, et du nombre de cigarettes fumées ainsi que de l’inhalation.

Le tabac multiplie les cancers de la bouche, du larynx, des reins, de la vessie.

Le tabac multiplie le risque de maladies cardio-vasculaires

Il durcit les artères. Il favorise ainsi les accidents cardiaques et les AVC et les affections artérielles.

Le tabac provoque des risques particuliers pour les femmes.

L’association tabac et pilule augmentent considérablement les risques cardiovasculaires. Elle favorise la formation de caillots, détériore la paroi des vaisseaux et les rétrécit. La cigarette  perturbe les cycles hormonaux de la femme: irrégularité et douleurs. Le tabac provoque une baisse de la fertilité et, avance l’âge de la ménopause.

1ère cause de mortalité évitable

C’est la première cause de mortalité qui pourrait être évité, avec 60 000 décès par.

Cancer du poumon : Il y a 3 000 décès féminins liés au tabac et 57 000 décès masculins.

Le tabagisme passif

C’est le fait d’inhaler involontairement la fumée dégagée par des fumeurs. Les effets sont néfastes pour la santé. Le tabagisme passif multiplie le risque de cancer et provoque une détérioration de la fonction respiratoire. Chez l’enfant exposé au tabagisme passif, les risques de bronchites et d’otites augmentent sensiblement.

Avis sur l’hypnose

L’hypnose peut vous aider à arrêter le tabac, sans frustrations.

Hervé CAZAUX / Hypnosebasque.fr/ Bayonne / Biarritz / Anglet

Source: RSI.fr

Cet article vous a intéressé? Partagez-le sur Google +.