hyperphagie hypnose biarritz

Semblable à la boulimie, l’hyperphagie est l’un des troubles du comportement alimentaire les plus fréquents, bien que minimisé le plus souvent. S’accompagnant généralement d’une prise plus ou importante de poids, c’est une pathologie qui touche aussi bien les femmes que les hommes. Un proche (membre de la famille ou un ami) peut souffrir de l’hyperphagie. Comment l’aider à sortir de cette situation ? L’hypnose est elle efficace ?

Cet article apporte une réponse à cette interrogation en fournissant des informations fiables sur les causes, les symptômes ou encore les traitements possibles de l’hyperphagie ainsi que sur l’hypnose.

Hyperphagie : définition et présentation

Comme mentionné d’entrée de jeu, l’hyperphagie désigne un trouble du comportement alimentaire. Il s’agit d’une véritable maladie qui s’apparente à la boulimie dans la mesure où elle implique une consommation d’aliments en quantité importante sur une durée relativement courte. Toutefois, c’est une pathologie se distingue de la boulimie, car elle exclut certaines méthodes de contrôle du poids habituellement efficaces. On peut citer par exemple les régimes restrictifs, la prise de laxatifs ou encore les vomissements.

Généralement, une crise hyperphagique s’accompagne d’un sentiment de culpabilité et de honte. L’obésité ou la surcharge pondérale contribue à une amplification de ce sentiment. Les conséquences de ce trouble se caractérisant par des pulsions alimentaires incontrôlables sont nombreuses. En plus d’une prise de poids, une personne hyperphagique peut également souffrir d’hypertension artérielle, d’apnée du sommeil ou encore de diabète.

Les symptômes de l’hyperphagie

Il existe plusieurs signes qui permettent de reconnaître qu’une personne souffre de l’hyperphagie. Ce trouble du comportement alimentaire se manifeste par une répétition des crises hyperphagiques boulimiques. Parmi les symptômes de cette maladie, nous pouvons mentionner le fait que la personne concernée mange rapidement une grande quantité d’aliments. De sorte qu’elle n’arrête que si elle ressent de la douleur au niveau de son estomac ou un inconfort lors de la prise des aliments. Le sentiment de colère contre elle-même, de culpabilité et la honte que la personne peut ressentir après avoir mangé constituent la preuve qu’il souffre de l’hyperphagie.

Le sujet atteint de cette pathologie perd en outre le plus souvent le repère des sensations régulatrices des prises alimentaires, à savoir la satiété et la faim. Garder à l’esprit qu’une maladie comme l’hyperphagie survient après diverses situations telles que les moments de solitude et d’ennui ou encore de frustrations dans la vie quotidienne.

Les causes de l’hyperphagie

Touchant environ 3,5 % des femmes et 2 % des personnes de sexe masculin, l’hyperphagie peut avoir diverses causes. Ce trouble du comportement alimentaire survient le plus souvent suite à une accumulation de régimes amaigrissants. Ces derniers ont la particularité d’engendrer une perte du contrôle des apports alimentaires chez des individus vulnérables. La situation se complique davantage dans la mesure où ces apports alimentaires dont il est question ici deviennent compulsifs.

Il existe par ailleurs de nombreuses autres causes de l’hyperphagie. Celles-ci sont principalement psychologiques et généralement dues à la prise de certains médicaments comme les neuroleptiques qui s’utilisent dans le cadre d’un traitement des psychoses. Elles sont également liées à la dépression et au stress. C’est pourquoi les femmes enceintes sont des sujets particulièrement vulnérables à une crise d’hyperphagique.

Les traitements de l’hyperphagie

Qu’elle soit temporaire ou chronique, l’hyperphagie est une maladie qui se traite grâce à des solutions efficaces à mettre en application. Les différents traitements à utiliser dépendent du degré de ce trouble alimentaire dont souffre l’individu. En premier lieu, un rééquilibrage alimentaire est nécessaire lorsque la crise hyperphagique est temporaire. En plus de rééquilibrer votre régime alimentaire, la pratique d’activités physiques permet une perte des kilos pris pendant cette période et surtout une réacceptation de son corps.

Lorsque ce trouble du comportement alimentaire est chronique, une thérapie cognitivo-comportementale peu être efficace. En règle générale, le travail s’effectue en deux grandes phases afin de sortir la personne de la crise hyperphagique. Dans un premier temps, le travail se concentrera sur le comportement alimentaire du sujet souffrant de cette maladie. Le but de cette démarche est de permettre à la personne concernée de se réconcilier avec l’ensemble des plats ou des aliments qu’elle aime.

L’objectif visé est de travailler sur le comportement alimentaire. Il reste également la possibilité pour le sujet de retrouver ses sensations gustatives habituelles, les entretenir et manger sans avoir ce sentiment de honte et de culpabilité. Toutes les méthodes utilisées ici ont une seule et unique finalité : apprendre à la personne à s’arrêter dès qu’arrive la satiété. Pour permettre à l’individu de se faire une idée de ce qu’elle consomme, il est conseillé de l’inciter à prendre des photos de ses grignotages ou de ses plats. Le traitement de l’hyperphagie peut en outre passer par des séances de thérapie. Il s’agit à travers celle-ci de donner l’opportunité à la personne concernée d’apprendre ou de réapprendre à réagir d’une autre façon en se comportant différemment avec la nourriture face à certains contextes de la vie courante ou certaines situations.

L’hypnose et l’hyperphagie

L’hypnose peut être utilisée pour gérer de manière efficace un problème d’hyperphagie. Dans le cadre de ce type de thérapie, le travail de l’hypnothérapeute va consister à un réagencement en profondeur du rapport de l’individu avec la nourriture. Pour ce faire, il procédera de diverses façons en cherchant dans une première approche à toucher la cause profonde de ce trouble alimentaire dont souffre le sujet. Ayez à l’esprit qu’une maladie comme l’hyperphagie est généralement liée aux émotions.

Les différents moyens utilisés auront donc pour but de lui permettre de savoir si les causes proviennent des émotions afin de proposer les solutions adéquates. Sachant que nos émotions jouent un rôle majeur dans le déclenchement des crises hyperphagiques, le travail à réaliser ici a pour seul et unique objectif de modifier la façon que la personne concernée perçoit celles-ci. L’idée étant que les émotions ne soient plus in fine à l’origine de crises hyperphagiques de la personne suivie par l’hypnothérapeute.

Plus concrètement, pour gérer l’hyperphagie au moyen de l’hypnose, l’hypnothérapeute procédera à une identification des origines du comportement alimentaire irrationnel. La méthode généralement employée dans ce cas de figure consiste en une exploration de la relation de la personne avec la nourriture et essayer de compenser au mieux ces tendances. Ce travail permettra au final de réduire la dépendance et de briser durablement ce trouble en favorisant la rupture du lien entre la nourriture et les émotions.

L’utilisation de l’hypnose dans le cadre de l’hyperphagie va permettre une modification en profondeur du comportement alimentaire de la personne. Ce qui conduira à une gestion plus efficace de sa sensation de satiété et de faim, et un contrôle de ses pulsions dans l’éventualité d’une crise. Il convient par ailleurs de noter que la durée d’un traitement hypnotique de l’hyperphagie peut varier d’une personne à une autre, et cela, en fonction de différents facteurs.

L’hypnose est l’une des solutions les plus reconnues et utilisées pour venir à bout de l’hyperphagie.